Notre dernière bière

C’est dimanche, et le dimanche avec Joe, on brasse !

Alors non, pas dans la rivière, plutôt dans notre salle de bain qui était notre laboratoire, un peu comme à la Breaking Bad. Sauf que nous on ne fait pas encore dans les meths, on fait de la bière ! Et pas qu’un peu …
Des bouteilles vides, pleines, des propres, des dégueulasses qui jonchent le sol, du sucre, de la levure, un kit de bière ressemblant à un sirop, une glacière avec de la javel et de l’eau, et bien sûr, notre fût ! Nous voilà prêts !
La première tâche, avant de composer, est de vider le fût qui contient la fournée de la semaine précédente en mettant la bière en bouteille !
Je plonge les bouteilles vides dans la javel pour les désinfecter, j’ajoute le sucre à l’intérieur, et Joe ouvre le robinet du fût et remplit la bouteille ! Avec un marteau et un petit accessoire en métal, il ajoute la capsule sur le dessus, BIM ! Comme neuve, la bouteille vidée la veille avec ses soeurs, est pleine de nouveau, prête à remplir les barriques ; nous !

Une fois les 23 Litres embouteillés, nous faisons un rapide lavage du fût, ouvrons une bière car c’est désormais Beer O’clock – et quoi de mieux que de descendre une blonde lorsque l’on s’en fait une  – et commençons notre art !
Tout d’abord, il nous faut de l’eau, dans laquelle on ajoute le kit de bière acheté en supermarché, il y en a pour tous les goûts : fermentation haute, basse, lagger, stout
On mélange le tout, remplissons le fût jusque 23 Litres, ajoutons la levure de bière, plaçons le couvercle, et laissons maturer pendant une semaine en fût, puis deux semaines en bouteille.

On est plutôt fier de notre parcours, on en a brassé des vraiment sympas, bière blonde avec un goût de miel, ou encore une brune à laquelle nous avions ajouté 8 nespressos, la plus redoutable. Pas loin des 8 degrés, elle a très mal vieilli car elle était trop alcoolisé. Nous avons eu plusieurs bières grenades qui ont explosé au milieu de la nuit, ou bien qui pétillaient tellement que la bière débordait  une fois la bouteille ouverte … Bref, c’était dur à avaler à la fin, et c’était dur de rester compréhensible …

Ainsi on a seulement brassé 320 Litres de bière en quatre mois, pour les trois d’entre nous, mais personne ne se souvient où ils sont passés …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s